Home Liste de tous les métiersFiche métier : dératiseur / Missions / Formations
Fiche métier : dératiseur / Missions / Formations

Fiche métier : dératiseur / Missions / Formations

Un dératiseur a pour mission de préserver l’hygiène et la santé des personnes pour garder un environnement sain loin des rongeurs. Certaines connaissances et compétences personnelles sont nécessaires pour assurer le métier d’un dératiseur. Voici comment s’intégrer dans ce secteur.

Comprendre la profession du dératiseur

Sa mission consiste à éradiquer les rongeurs ou au moins de limiter leur propagation dans l’entourage.

Sa tâche principale sera alors d’attraper ou détruire la population des rats avoisinnantes. Les interventions sont réalisées en cinq étapes :

  • Diagnostiquer de la présence de ravageurs
  • Évaluer le degré de contamination
  • Localiser la population de ravageurs
  • Choisir le meilleur traitement

Comment le dératisateur procède pour se débarrasser des rongeurs ?

Il convient de noter que le dératiseur élimine non seulement les rats et les souris. Il traite également la population locale contre les acariens, les cochenilles, les souris dormeuses et les insectes et les autres nuisibles de la maison. On parle alors de sociétés 3D lorsqu’il s’agit de traiter les désinfections, la désinsectisation et le contrôle des rats.

Solutions professionnelle de dératisations

Les solutions mécaniques sont les plus adoptées, mais dans certaines conditions, l’utilisation de solutions chimiques est essentielle. Le dératiseur doit savoir décider le meilleur traitement pour éliminer la contamination, sans compromettre sa santé et l’environnement.

Compétences / qualifications requises pour exercer la profession de dératisateur

Un dératiseur doit être en bonne santé et en bonne condition physique. Les interventions peuvent être faites en hauteur et nécessitent une durée relativement longue. De plus, le dératiseur n’a pas besoin d’être sensible aux produits chimiques, car les solutions à envisager impliquent souvent l’utilisation de ce genre de produits.

Si la société de dératisation est sérieuse, elle fournira des équipements de protection aux professionnels afin de limiter l’exposition aux produits chimiques.

Formation nécessaire pour devenir dératisateur

L’accès à la profession d’un dératiseur nécessite une formation, suivie d’un CAP ou d’un BEP dans le domaine de l’hygiène et de l’environnement. Dans le même temps, il est intéressant d’obtenir des homologations supplémentaires, par exemple pour les risques électriques ou chimiques.

Le travail d’un dératiseur nécessite parfois un CACES (sinon plus). Le certificat d’aptitude à la conduite en toute sécurité s’applique au contrôle des véhicules de construction. L’équipement motorisé est vraiment nécessaire dans certaines situations.

La formation QHSE (qualité, santé, sécurité, environnement) est essentielle pour comprendre les risques et sensibiliser le public. L’objectif est d’encourager chacun à lutter contre les nuisibles et les rongeurs, pour le bien commun. Il est bon de savoir qu’un dératiseur doit être vacciné, en particulier contre la leptospirose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *