metier sans ordinateur

Les métiers sans ordinateur : une alternative pour ceux qui cherchent à fuir les écrans

Aujourd’hui, la plupart des emplois nécessitent l’utilisation d’un ordinateur, mais de plus en plus de personnes cherchent à se détourner de cette tendance et à trouver un métier sans ordinateur. Pourquoi ? Parce que ces derniers offrent souvent une expérience de travail moins stressante, plus humaine et parfois même plus intéressante sur le plan professionnel. Découvrez ci-dessous quelques exemples de métiers sans ordinateur et les avantages qu’ils procurent.

Echapper aux écrans pour améliorer son bien-être au travail

De nombreuses raisons expliquent pourquoi certaines personnes cherchent à éviter les écrans d’ordinateur au travail :

  • L’évitement de la fatigue visuelle : La vision est moins sollicitée lorsqu’on travaille sans écran. Les symptômes tels que sécheresse oculaire, rougeur ou sensation de brûlure peuvent alors être évités.
  • Le maintien d’une bonne posture : Travailler sur un ordinateur peut entraîner quelques problèmes de santé, comme des douleurs cervicales ou lombaires. Les métiers manuels permettent souvent une meilleure posture et favorisent un meilleur équilibre entre repos et activités.
  • Le contact humain : Les métiers manuels sont généralement plus axés sur les relations avec autrui et les interactions sociales que les professions de bureau.

Les avantages professionnels des métiers sans ordinateur

Au-delà de la question du bien-être, opter pour un métier sans ordinateur présente également des avantages sur le plan professionnel :

  • L’apprentissage de compétences pratiques : Ces métiers nécessitent parfois des compétences spécifiques qui peuvent être utilisées dans divers aspects de la vie quotidienne, comme la cuisine ou le jardinage.
  • La valorisation du savoir-faire artisanal : Les métiers manuels offrent généralement plus de liberté à leur praticien pour exprimer sa créativité et son savoir-faire.
  • L’importance de la contribution personnelle : Dans ces métiers, le rôle de chaque individu est fondamental et très concret. Cela peut contribuer à un sentiment de satisfaction professionnelle et personnelle.

Trouver un emploi sans ordinateur : mode d’emploi !

Si vous avez pris la décision de chercher un emploi sans ordinateur, voici quelques conseils pour vous :

  1. Identifier vos compétences et aptitudes : Faites une liste des compétences que vous possédez et qui pourraient être utiles dans le métier que vous envisagez. Cela facilitera votre recherche d’emploi et la rédaction de votre CV. Vous pouvez par exemple envisager un bilan de compétences financé avec des points CPF.
  2. Faire appel à son réseau professionnel : Parlez de votre aspiration à changer de carrière à vos amis, collègues ou anciens camarades de classe. Ils pourront peut-être vous orienter vers des entreprises susceptibles de recruter des personnes avec votre profil.
  3. Honorer les rendez-vous d’information et formations : Lors de ces événements, vous pourrez rencontrer des professionnels du secteur et découvrir leur quotidien. Vous pourrez également obtenir des informations sur les qualifications requises pour exercer tel ou tel métier.
  4. Rédiger un CV adapté aux professions manuelles : Mettez en avant vos compétences pratiques et donnez des exemples de projets personnels ou professionnels dans lesquels vous avez mis en œuvre ces compétences.

Quels sont les métiers sans ordinateur ?

Si vous souhaitez vous lancer dans une reconversion professionnelle ou simplement commencer votre carrière loin des écrans d’ordinateur, voici quelques exemples de métiers où vous n’aurez pas besoin d’y utiliser quotidiennement.

travailler sans ordinateur

Top 40 des métiers sans ordinateur : la liste

Voici une liste détaillée de 40 métiers qui peuvent se pratiquer sans l’utilisation quotidienne d’un ordinateur

1. Aide à domicile : Ce métier implique d’assister les personnes âgées ou dépendantes en effectuant des tâches ménagères et des courses. Les qualités requises sont l’empathie, la patience et un sens aigu du service. Le salaire varie entre 1 500 et 2 200 € par mois, et la formation nécessaire est souvent un CAP ou BEP dans le secteur social ou sanitaire.

2. ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles) : L’ATSEM travaille en classe maternelle, assiste lors des activités éducatives et artistiques. Un bon sens relationnel et une affection pour les enfants sont indispensables. Le salaire se situe entre 1 600 et 2 200 € par mois. La formation requise est le concours ATSEM, complété par un CAP Petite Enfance.

3. Jardinier : Le jardinier est responsable de l’entretien et de la création d’espaces verts, de la plantation et de la taille. Ce métier demande un amour pour la nature, de la créativité et une bonne résistance physique. Les jardiniers gagnent en général entre 1 500 et 2 500 € par mois, et une formation en horticulture ou paysagisme est souvent nécessaire.

4. Électricien : L’électricien installe, répare et entretient les installations électriques. Bien que certains aspects administratifs puissent nécessiter un ordinateur, la majorité du travail est manuel. Le salaire varie de 1 800 à 3 000 € par mois. Une formation professionnelle comme un CAP/BEP en électricité est requise.

5. Boulanger : Le boulanger fabrique pains, viennoiseries et pâtisseries. Créativité, compétences manuelles et techniques sont essentielles. Le salaire oscille entre 1 500 et 2 500 € par mois. Un CAP boulanger est généralement nécessaire.

6. Charpentier : Spécialisé dans la construction en bois, le charpentier travaille sur des chantiers. Précision, habileté manuelle et bonne condition physique sont requises. Le salaire va de 1 800 à 2 800 € par mois. Une formation type CAP/BEP en charpenterie est souvent demandée.

7. Plombier : Ce professionnel installe et répare les systèmes de plomberie. Rigueur, habileté et bonnes connaissances techniques sont nécessaires. Le salaire mensuel varie de 1 800 à 3 000 €. Un CAP plomberie est généralement requis.

8. Cuisinier : En cuisine, le cuisinier prépare divers plats. Créativité, résistance au stress et bonne condition physique sont essentielles. Les salaires varient de 1 500 à 3 000 € par mois. Un CAP cuisine est souvent la voie d’entrée dans ce métier.

9. Coiffeur : Le coiffeur coupe, colore et coiffe les cheveux. Sens artistique, dextérité et bon relationnel sont importants. Le salaire oscille entre 1 500 et 2 500 € par mois. Un CAP coiffure est généralement nécessaire.

10. Maçon : Travaillant en extérieur, le maçon construit et répare des structures. Force physique, précision et endurance sont requises. Le salaire varie de 1 800 à 2 800 € par mois. Un CAP maçonnerie est souvent demandé.

11. Peintre en bâtiment : Le peintre en bâtiment applique peintures et revêtements sur murs et plafonds. Précision, sens esthétique et bonne condition physique sont nécessaires. Le salaire varie entre 1 500 et 2 500 € par mois. Une formation comme un CAP peinture en bâtiment est courante.

12. Menuisier : Le menuisier fabrique et installe des éléments en bois. Précision, créativité et habileté manuelle sont essentielles. Salaire : 1 800 à 2 800 €/mois. Formation : CAP/BEP en menuiserie.

13. Fleuriste : Le fleuriste crée des arrangements floraux et gère la vente. Créativité, sens commercial et connaissance des plantes sont importants. Salaire : 1 500 à 2 200 €/mois. Formation : CAP fleuriste.

14. Mécanicien auto/moto : Ce technicien répare les véhicules. Rigueur, compétences techniques et bonne condition physique sont requises. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : CAP/BEP en mécanique auto/moto.

15. Maître d’hôtel : Gestion du service en salle et satisfaction client. Sens du relationnel, leadership et organisation sont clés. Salaire : 2 000 à 4 000 €/mois. Formation : BTS hôtellerie-restauration.

16. Sommelier : Conseil en vins dans les restaurants. Connaissance des vins, sens du service et mémoire olfactive sont essentiels. Salaire : 2 000 à 4 000 €/mois. Formation : Mention complémentaire sommellerie.

17. Esthéticienne : Soins de beauté et bien-être. Dextérité, sens du relationnel et connaissances en esthétique sont nécessaires. Salaire : 1 500 à 2 500 €/mois. Formation : CAP/BP esthétique-cosmétique.

18. Chef de chantier : Supervision des travaux de construction. Leadership, sens de l’organisation et connaissances techniques sont requis. Salaire : 2 500 à 4 000 €/mois. Formation : BTS/DUT en bâtiment ou travaux publics.

19. Pâtissier : Fabrication de desserts et pâtisseries. Créativité, précision et résistance au stress sont importantes. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : CAP pâtissier.

20. Serrurier : Installation et réparation de systèmes de verrouillage. Habileté manuelle, rigueur et sens du détail sont essentiels. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : CAP serrurier-métallier.

21. Tailleur de pierre : Façonnage de pierre pour construction et restauration. Précision, force physique et sens artistique sont nécessaires. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : CAP tailleur de pierre.

22. Ouvrier agricole : Travail dans les fermes, cultures ou animaux. Endurance, polyvalence et connaissances en agriculture sont requises. Salaire : 1 500 à 2 500 €/mois. Formation : CAP agricole.

23. Viticulteur : Culture des vignes, production de vin. Connaissances en viticulture, patience et résistance physique sont importantes. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : BTSA viticulture-œnologie.

24. Pépiniériste : Culture de jeunes plants. Connaissances en botanique, patience et capacité à travailler en extérieur sont nécessaires. Salaire : 1 500 à 2 500 €/mois. Formation : CAP agricole, spécialité pépinières.

25. Forgeron : Façonnage du métal. Force physique, habileté manuelle et sens artistique sont essentiels. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : CAP forgeron.

26. Pompier : Interventions d’urgence, lutte contre les incendies. Courage, résistance physique et capacité à travailler en équipe sont requis. Salaire : 2 000 à 3 500 €/mois. Formation : Concours de sapeur-pompier professionnel.

27. Infirmier/Infirmière : Soins aux patients, suivi médical. Empathie, résistance au stress et compétences en soins infirmiers sont nécessaires. Salaire : 2 000 à 3 500 €/mois. Formation : Diplôme d’État d’infirmier.

28. Artisan potier : Création d’objets en céramique. Créativité, précision et patience sont importantes. Salaire : 1 500 à 2 800 €/mois. Formation : CAP arts de la céramique.

29. Horloger : Conception et réparation de montres. Dextérité, précision et patience sont essentielles. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : CAP horlogerie.

30. Cordonnier : Réparation et création de chaussures. Habileté manuelle, sens du détail et connaissance des matériaux sont requis. Salaire : 1 500 à 2 500 €/mois. Formation : CAP cordonnier.

31. Boucher : Préparation et vente de viande. Connaissance des produits, habileté manuelle et sens du service sont nécessaires. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : CAP boucher.

32. Fromager : Production et vente de fromages. Connaissances en laiterie, passion pour les produits et sens commercial sont importants. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : CAP crémerie-fromagerie.

33. Moniteur d’équitation : Enseignement de l’équitation, soins aux chevaux. Passion pour les chevaux, pédagogie et compétences équestres sont essentiels. Salaire : 1 500 à 2 500 €/mois. Formation : Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) spécialité équitation.

34. Paysagiste : Conception et entretien d’espaces verts. Sens esthétique, connaissance en horticulture et créativité sont requis. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : BTS aménagements paysagers.

35. Vendeur en magasin : Vente et conseil clientèle en boutique. Sens commercial, aisance relationnelle et connaissance des produits sont importants. Salaire : 1 500 à 2 500 €/mois. Formation : CAP vente, bac professionnel commerce.

36. Guide touristique : Accompagnement et information des touristes. Connaissance culturelle, aisance orale et sens de l’organisation sont nécessaires. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : Licence pro guide conférencier.

37. Poissonnier : Vente de poissons et fruits de mer. Connaissance des produits, habileté manuelle et sens du service sont essentiels. Salaire : 1 800 à 3 000 €/mois. Formation : CAP poissonnier.

38. Opticien : Conception, ajustement et vente de lunettes. Précision, sens commercial et connaissances techniques sont requis. Salaire : 2 000 à 3 500 €/mois. Formation : BTS opticien-lunetier.

39. Photographe : Capture d’images pour divers événements. Œil artistique, maîtrise technique et créativité sont importants. Salaire : 1 800 à 3 500 €/mois. Formation : CAP photographe, BTS photographie.

40. Maquilleur professionnel : Création de looks dans la beauté, le cinéma ou le théâtre. Créativité, dextérité et sens artistique sont nécessaires. Salaire : 1 500 à 3 000 €/mois. Formation : CAP esthétique-cosmétique, spécialisation maquillage.

Conclusion

Même s’il n’existe plus de métier totalement dénué de technologie. L’utilisation quotidienne ne nécessite pas systématiquement celle d’un ordinateur, vous serez probablement amené à utiliser des logiciels spécifiques ou des outils numériques pour certains aspects de votre travail. Toutefois, en choisissant un métier sans ordinateur, vous pourrez profiter des avantages mentionnés tout au long de cet article et ainsi améliorer votre bien-être au travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *